Big fish

# 2015-12-11 à 09:21 MDecriem

Ecrivez votre critique cinématographique ci-dessous. Merci!

# 2015-12-13 à 20:31 zeinaH

Big Fish, directé par Tim Burton et par le studio Columbia Pictures a été publié le 10 décembre, 2003. Ce film de fantaisie est l’histoire de William Bloom, un homme dont son père lui racontait toute sa vie des histoires merveilleuses sur sa vie. Quand son père, Edward Bloom, le personage principale du film, va mourir, William essaie de savoir plus sur son père en revivant les histoires qu’il avait raconté pendant sa vie. Au début du film, on apprend que William ne croyait pas aux histoires de son père, mais il commence a y croirent de plus en plus pendant le film. Il revivait les histoires de son père en revenant aux endroits où il avait dit qu’il était allé et en rencontrant quelques gens de ses récits. Au moment où il se rend compte que son père disait la vérité tout le temps, c’était déjà trop tard . Il découvre seulement que son père ne mentait pas le jour de l'enterrement de Edward Bloom, le jour où tous les gens de les histoires de son père se sont rassemblés pour le célébrer.
Dans le récit se déroulent des retours en arrière quand Edward Bloom raconte les histoires de sa vie. Dans ce film, plusieurs themes différents sont presents comme la confiance aux autres, la famille, la vérité, … Globalement, j’ai beaucoup aimé ce film, mais il y a des parties un peu confusantes.

# 2015-12-13 à 21:25 faranazC

J’ai vu le film Big Fish directé par Tim Burton, un directeur très célèbre. C’était crée par le studio Columbia Pictures. Cet histoire est originalement écrit par Daniel Wallace; le livre était publié sur le 1ère Octobre 1998. Le film était sortit le 10 Décembre 2003. C’est un film fantastique avec de la comédie dramatique. Edward Bloom, un homme qui raconte beaucoup d’histoires, dont la plupart des quels sont ‘exagérés’ ou simplement raconté avec plus d’action, meurt à la fin du film car il était devenut trop vieux. Chaque fois qu’il raconte un histoire, qu’il le raconte a son fils, Will Bloom, ou quelqu’un d’autre, il y a toujours un retours en arrière. Pendant tout sa vie, il était toujours gentil et génèreux et il a fini avec tout ce qu'il voulait à cause de ses bonnes actes. Il était marié avec la femme de ses rêves, il a eu un bon emplois, une jolie maison, en faite tous les choses que tout le monde veulent dans la vie. Dans une de ses histoires, il a capturé le grand poisson du lac, et quand il était mort, il est métaphoriquement devenut le poisson. Le poisson était très dure à obtenir, comme un homme aussi gentil comme que Edward. Il a prit beaucoup de risques, juste pour faire les autres heureux. Les couleurs dans le film étaient très vifs avec un ambiance avec des gens méchants et aimables. Le theme est de traité tout le monde comme si c’est la famille. Le bande sonore du film, (la chanson qui était sélectionnée pour le film), est “Man of the Hour.” J’ai vraiment aimé ce film car c’était très interessante et je voulais pas que ca arrête.
- Faranaz

# 2016-02-13 à 18:36 syontonih

Big Fish de Tim Burton et Sony Pictures n’est ni votre film typique parlant d’une relation tendue entre père et fils, ni un film entièrement au style typique du réalisateur Tim Burton, mais quelque chose d’étrange et de touchant au milieu. Will Bloom, joué par Billy Crudup, n’a jamais eu une bonne relation avec son père Edward Bloom, joué par Albert Finney, car ce dernier n’a jamais cessé de lui raconter des contes exagèrés et ne lui a jamais dit une histoire totalement factuelle de sa vie. Lorsque Edward Bloom tombe gravement malade, son fils le visite, et à travers les contes d’Edward (où Ewan McGregor le joue) on comprend avec Will petit à petit la vérité émotionnelle de la vie fantastique et folle de cette homme.
Big Fish est un film très particulier, et essentiellement un film que le spectateur doit plonger droit dedans pour vraiment le comprendre. Ce film est une histoire remplie d’histoires sous formes de retours en arrière, et même si c’est facile pour le spectateur de devenir confus et désorienté, le déroulement difficile à suivre de ce film garde l’attention des spectateurs, car ils ont aucune idée de ce qui va se passer après. C’est un film très riche en métaphores et en symbolisions, par exemple le symbol du grand poisson représentant Edward Bloom, insaisissable et immortel à travers ses histoires. Tous les contes d'Edward ont une morale ou un message, un peu commes des fables, comme l’histoire de la rencontre d’Edward et Sandra (sa femme) qui symbolise à travers le travail horrible au cirque et l’immense champs de fleurs la passion immense qu'il porte pour elle. Beaucoup de ces histoires sont aussi des références à l’Odyssée, par exemple le séjour d’Edward dans la ville de Spectre qui rappelle les Lotus-Mangeurs, l’histoire de Sandra et le vilain Price qui rappelle Pénélope et ses prétendants, et l’épisode avec Jenny qui fait référence Calypso. Comparé à des autres films de Tim Burton, son style typique n’est pas aussi présent, cependant on voit encore les immenses arbres torturés et les grands plans gothiques comme la maison de la sorcière avec l’œil où on voit comment on va mourir. Aussi, Burton a fait un choix intéressant en choisissant le même acteur pour jouer dans toutes les retours en arrière pour garder la fluidité du récit et l’absence de la ligne temporelle.
Pour conclure, Big Fish est un film qui parle du pouvoir des contes, qui nous apportent une vérité émotionnelle que la vraie vie ne nous apporte pas toujours, et de l’amour qui peut-être apporté dans l’invention de ces contes. C’est un film plutôt marquant, qu’on doit vraiment se plonger dedans pour le comprendre, que je conseillerai à voir.

# 2016-02-14 à 13:03 MWCFasquelle

Il y a certains filmes que l’on comprend tout de suite, d’autres qui prennent du temps ou même il faut les revoirs, mais certains, comme Big Fish réalisé par Tim Burton est possiblement un des filmes ou tu auras le plaisir de sois le interpreter de ton point de vue ou de jamais complètement comprendre l’idée éxprimé que te laissera revenant à ce filme de temps en temps juste pour y en penser plus du méssage profond de l’histoire.
Big Fish est un film remplit d’imagination et beauté, on retrouve William Bloom, le fils de Edward Bloom, qui essaye de raconter l’histoire de son père. Quand il était jeune, il croyait en tous les histoires ‘impossible’ que son père lui à raconté de sa vie: un géant, deux femmes dans un corps, une ville isolée dans une forêt, un poisson qui s’est jamais laisser attrapper... mais dès qu’il a devient adulte, il s’aperçut que tous ces aventures incroyables sont impossible est il vie en pensent que son père est menteur; chaque fois Will demander à Edwarde de raconter ce qui c’est vraiment passé, Edward répond qu'il a dit la vérité, et parfois, ce qu’on raconte est beaucoup plus intérésant que la réalité. Pour Will, c’est impossible à différencier la réalité avec le fantasie dans les histoires de son père, Will dit, en narration: “In telling the story of my father’s life, it’s impossible to separate the fact from fiction, the man from myth. The best I can do is to tell it the way he told me. I doesn’t always make sense and most of it never happened… but that’s what kind of story this is.”
Un jour, quand Edward Bloom tombe malade, Will va le voir, et a comme mission de savoir tout ce qu’il peut sur la ‘vrai’ vie de son père. Dans cette façon, on se retrouve dans un monde fantastique et magnifique au-delà de la comparaison. Le rôle du vieux Edward Bloom est joué par Albert Finney, William par Billy Crudup, et le jeune par le brillant et très bien coiffé Ewan McGregor. On suit Edward avec son histoire de quand il à quitté sa ville d’enfance pour découvrir le monde dehors, et bien sur, il tombe amoureux d’une fille...qu’il ne connaissait même pas mais on le vois travailler, même souffrir, juste pour être un peu plus près d’elle; il montre que l’amour n’a pas de limites et illustre gracieusement l’idée d’être amoureux de quelqu'un sans les connaître. Big Fish raconte l’histoire de les incertitudes d’Edward et la mission de vérité dans l’aventure de sa vie. Ce n’est pas possible d’exprimer ce film sur feuille, je peut que éssayer, mais il faut le voir pour savoir ce que c’est la définition de “la vie est extraordinaire”.
C’est un film qui utilise les effets spéciaux seulement ou ca aide l’histoire, pas trops non plus, et le mixe avec un excellent scénario pour créer une pièce spectaculaire. Le style du filme et les scènes sont impécables et je ré-éxprime, tu auras du mal à trouver une histoire aussi bien écrite que celui-là; ce filme prouve que la vie est incroyable jusqu’à les limites que toi-seulement mets en place. Un de mes filmes préférés. 10/10.

# 2016-02-15 à 23:47 ayianas

Big Fish a ete realise par Tim Burton en 2003 et par Columbia Studios. C’est l’histoire d’un fils qui essaye de trouver la vrai vie de son pere, qui est en train de mourir du cancer. Son pere lui raconte l’histoire de sa vie souvent mais il est si fantastique que le fils, maintenant adulte, ne le croit plus. Au long du film on voit les histoires du pere.Big Fish est un bon film car les personnages sont bien construits et c’est une bonne histoire. Il y a beaucoup de themes dans Big Fish comme l’amour, la mort et l’amitie. Les personnages sont developpes au long de l’histoire et c’est un film bien construit. L’histoire qui est quand meme bonne est un peu difficile a comprendre. Ce n’est pas completement claire ce qui c’est passe.Je conseillerai ce film et a mon avis c’est une bonne comedie/drame. Mais a mon avis il est un peu difficlie a comprendre le sens.

# 2016-02-25 à 08:57 Dlouis

Big fish es un film qui raconte l´histoire du marriage de son fils William.Ce film a était réaliser en 2003 par Colombia studios. Edward,le pére, raconte l´histoire de la naissance de William a son marriage. Apres Edward et William ne se sont pas vu depuis 3 ans. Mais aprés William va le voir car il est malade, après sa mort William se sentit seul, triste et plein de regret pour l'avoir quitté pendant 3 ans. Apres avoir vu le film la scene que j´ai choisi la scene ou il annonce qu’il aime Andrea, et va l’épouser. Il était dans un environement calme, scene, et tranquile. Le soleil brillait fort, après il apércoit Andrea apparaitre au dessous du balcon. William marcha vers le balcon et la regarda pendant quelque minutes. William a crier dans une voix héroique, Andrea je t’aime, et je veux d’épouser. En conclusion Big fish et un film plein de fantasie, d'humour et de tristesse. Au debut le film était complique a comprendre certe, mais en continuant de regarder le film on comprend vite le scenario du film. Avant tout sa ma bien plu, et j'aurait l'enthusiame de le regarder plusieurs fois.
-Louis

# 2016-05-26 à 21:03 sachaE

Sacha Escudier 8A

Big Fish est film qui a été réalisé par Tim Burton en 2003. En résumé, Edward est le père de William mais tous deux se sont disputés car, selon William, son père racontait tout le temps des histoires à dormir debout, et donc, William avait du mal à connaitre la personnalité de son père. Plus tard, son père est mourant et donc, William va le voir. Mais Edward raconte toujours des histoires de sa jeunesse qui sont exagérés et donc, ce sont des récits fantastiques. William se plaint donc de cela et demande à son père de lui raconter la vraie version de ces histoires mais, Edward n’accepte pas. A la fin,Edward meurt dans un hôpital mais, le dernier à raconter une histoire ce n’était pas lui, c’était William.
Ce film est très interessant car, au cours du film, le spectateur est plongé tantôt à l’époque où Edward a entre 18 et 30 ans, tantôt à l’époque où Edward est vieux et où son fils a une trentaine d’années.
Ce film m’a vraiment séduit car, contrairement à la plupart des films que l’on voit dans le cinéma, il possède non pas un mais plusieurs thèmes. Généralement, les films n’ont qu’un seul théme car il est compliqué de créer une histoire qui capture l’attention du spectateur tout en exposant plusieurs thèmes dans le film. Les thèmes que j’ai repéré sont l’amour, la tristesse et la magie.
Je pense que l’amour fait partie des thèmes du film car, la majorité des actions sont introduites par l’amour. Par exemple, lorsque Edward s’apprête à quitter Spectre pour rejoindre son ami Carl, la petite fille le supplie de revenir dans le futur car, même si elle ne le dit pas, elle aime Edward. Il va lui promettre qu’il va revenir, par compassion. Un autre exemple, lorsqu’il est dans l’armée, alors qu’il essaye de s’enfuir du territoire ennemi pour retourner en Amérique, il se fait repérer par les danseuses siamoises, mais elles n’ont pas prévenu les gardes car Edward leur avait montré la photo de sa femme et donc, elles ont eu pitié de lui.
Le thème de la magie est aussi bien présent dans ce film. Bien sûr, quand j’emplois le terme “magie”, cela inclut également la fantaisie. Il y a de nombreux exemples de magie et de fantaisie dans le film. Par exemple, le fait qu’Edward ne raconte pratiquement que des récits exagérés voir fantastiques à son fils Will implique le théme de la fantaisie. Un autre exemple, lorsqu’Edward va voir la sorcière pour voir son oeil de vers, cela implique le thème de la magie car les sorcières n’existent pas. Un dernier exemple, le simple fait que le poisson insaisissable existe et le fait qu’à la fin de la vie d’Edward, il se transforme en ce poisson, cela implique donc le thème de la magie et de la fantaisie. Par ailleurs, c’est à cela que nous pouvons deviner que ce film a été réalisé par Tim Burton, c’est la présence d’autant de fantaisie et de magie.
Le thème de la tristesse est aussi un thème important dans Big Fish. Par exemple, quand nous apprenons qu’Edward est mourant, le spectateur éprouve de la tristesse. Un autre exemple, au début du film, lorsque le narrateur annonce que William n’a plus parlé à son père en trois ans, le spectateur va éprouver de la tristesse car il sait au fond de lui que cette rupture va avoir des conséquences importantes. Un dernier exemple très interessant, lorsqu’Edward meurt, il y a deux versions de sa mort. Dans l’une, qui est la version fantastique, il meurt dans une rivière en se transforment en le poisson insaisissable, mais on voit qu’il est heureux de quitter ce monde pour ensuite vivre dans la rivière. Dans l’autre version, qui est la version réaliste, il meurt à l’hôpital après avoir eu une attaque. C’est pour cela que le spectateur est partagé entre la tristesse et la joie. Dans la versions fantastique, même s’il meurt, on voit qu’il est heureux de mourir, il meurt même avec un sourire. En revanche, dans l’autre version, il meurt brutalement et on voit ses yeux s’éteindre et on voit les traits de son visage s’affaisser, sauf que cette fois-ci, il a l’air malheureux. Malgré tout, je pense que le thème le plus important est celui dans la magie et de la fantaisie car, comme le dit William à la fin du film, un homme ne fait plus qu’un avec ses histoires.
En conclusion, Big Fish est un film fantastique qui mélange la fiction à la réalité tout en gardant une histoire captivante et cohérente. J’ai beaucoup aimer ce film justement grâce à la très bonne mise en scène du film et grâce à cette histoire captivante.

Répondre à ce message

Vous n'êtes pas autorisé à poster un message sur le forum.