Peut-on encore parler d’indépendance de la presse?

Dans le contexte économique et numérique actuel, on peut se poser la question de savoir s'il existe encore véritablement une presse indépendante c'est à dire libre de contraintes éditoriales ou de pressions extérieures liées aux corporations ou aux monopoles des groupes de presse.

Le regroupement de plusieurs titres de presse sous la bannière de grands groupes industriels peut avoir des consequences sur les lignes editoriales voir sur la liberté d'expression des journalistes, comme nous pouvons le voir dans l'infographie The illusion of choice du Business Insider ou dans l'article de Mediapart Le point sur la concentration des médias

D'un autre coté, l'émergence de titres tout en ligne les "pureplayers" sont-ils capables de contrebalancer cette tendance ou ne sont-ils qu'une tentative desespérée d'échapper à l'uniformisation imposée par un modèle économique écrasant ? C'est la question à laquelle essait de répondre l'article Quels avenir pour les pureplayers en France? du site Lanetscouade  ici

Et vous, pensez-vous que l'information aujourd'hui peut etre comprise et critiquée indépendamment du contexte économique ou politique?

Media infographic us corporation

 

Pour aller plus loin:

Qui possede quoi? le nouvel Obs

Menace sur l'independance des medias Alternatives internationales

Dans nos archives Le journal du XXIe siècle se lira sur écran ou peut-ètre pas? Courrier international

 

Commentaires (12)

ella
  • 1. ella | 2015-11-19
On ne pourra jamais parler de presse indépendante, car les journaux appartiennent toujours a d´autres journaux qui ne voudrons pas qu´ils écrivent leurs propres opinions dans les articles qui parlent de la politique et de l´économie. Dans le monde, il va toujours y avoir des personnes qui ne vont pas être d´accord avec les choses qu´on dit, écrit ou dessine. Il y a aussi les religions qui disent des choses et que les personnes qui y croient respectent mais les autres ne croient pas çà et feront ce que leur religion leur dit. Par exemple au début de 2015, 3 hommes sont rentrés dans la rédaction du journal Charlie Hebdo et on tue des rédacteurs et dessinateurs a cause de la représentation du prophète Mahomet. On dit toujours que la liberté d´expression, la liberté et l´égalité existent mais toutes ces choses sont dans certains pays ou contextes des rêves et des illusions .
maela
  • 2. maela | 2015-11-19
Les informations sont accessibles par tout le monde, et de différentes facons. Que se soit par le bouche a oreille, par la radio, par la télévision ou par les journaux, c'est tres facile de se tenir informé. Cependant, les informations ne sont pas toujours bien expliquées, c’est a dire qu’il y a plusieurs versions des événement selon les sources, les orientations politiques des journaux. Certaines informations sont verifiées, d'autres non
tess
  • 3. tess | 2015-11-19
L'information est accessible a tout le monde: de bouche a oreille, en lisant les magazines, en écoutant le radio, en surfant les sites du web.
Premièrement, l'information change tout le temps. Ca passe du source primaire aux sources secondaires et il est modifie a cause des vues de différentes personnes. On ne peut jamais pas savoir si quelqu'un a compris l'information d'une même façon que quelqu'un d'autre. Cela est la raison pour les informations faux qui circulent sur le média. Les personnes peuvent apprendre les informations inventes et les transmettre sur leurs sites comme twitter ou facebook. Par exemple, quelqu'un a lu un blog qui n’écrit pas forcement les événements mais des informations intéressantes mais le lecteur pense que le blog dit la vérité alors il transmet l'information fausse.
De plus, les gens veulent faire de l'argent en divertissant une population. Un exemple de ceci est les tabloïds. Les tabloïds cherchent a inventer l'information amusante ou intéressante pour le public. Ils prennent des photos qui peuvent supporter leurs informations inventes.
Enfin, les petits entreprises n'ont pas le droit de dénoncer des informations mauvaise pour les grands entreprises qui leur possèdent. Alors, ils n'ont pas le droit de dénoncer leurs patrons même si c'est de l'information vérifiée. Donc de l'information faux est encore partage si les petits entreprises sont forces a dire des choses qui ne sont pas vrais pour promouvoir leurs patrons.
Pour conclure, l'information aujourd'hui ne peut pas être comprise et critiquée indépendamment du contexte économique ou politique.
max
  • 4. max | 2015-11-19
Tout d’abord, l’ information est largement influencée et modifiée par les groupes financiers et industriels qui la détienne.
De plus les grand nombre de presses écrites, de chaines televisees, et d’ editeurs de livres masque la concentration de la presse, qui nuit gravement au pluralisme de l’information, un facteur dévastateur pour la démocratie..
Par exemple, Bouygues représente plus d´un tiers de l´audience française ce qui laisse peu de places aux petites societes qui veulent investir dans ce domaine ainsi que l´alliance vivendi-Lagardere qui domine la télévision payante grâce a canalsat.Ce n’est pas seulement le cas pour ce secteur mais c´est aussi le cas dans la presse écrite qui connait le même phénomène car Dassault a pris le controle de 80% de ce secteur.Ces groupes sont eux-mêmes liés entre eux : certains administrateurs de groupe Lagardère sont administrateurs du groupe Bouygues. Arnaud Lagardère lui-même est administrateur de LVMH qui appartient au groupe Arnault, lequel est actionnaire de Bouygues ! Heureusement la loi française interdit à un groupe de dépasser un seuil de 30% de la diffusion totale de la presse quotidienne d'information politique et générale.
En conclusion, il y a de grandes entreprises qui concentrent une grande partie de la presse ce qui laisse peu de chances a d áutres sociétés de se developper.Je pense que les firmes qui possedent une importante partie de la presse ne racontent pas que la verite et modifient les information pour garder leurs bonnes audiences.(exemple les rumeurs qui courent sur BFM lors des attentats du 13/11 a paris).
Ce paragraphe ci-dessus démontre l’influence du contexte économique et politique sur les médias et la concentration de l’information.
Joachim
  • 5. Joachim | 2015-11-19
Tout d’abord l’article sur la concentration de la presse et des médias partie de la presse est contrôlé par des puissances économiques. Par exemple avec TF1 controlé par Bouygues ou encore l’alliance Vivendi-Lagardere qui domine les programmes Canalsat. Ils sont aussi présents dans la presse écrite. On sait que la plus grande partie de la presse est contrôlée par des puissances qui veulent vendre et faire de l’audimat avec leurs médias. Donc l’information peut-etre modifié a leur guise pour faire plus d’argent. Par exemple BFMTV qui interroge de faux témoignages et qui en sont conscients. D’un autre coté il existe de petits journaux indépendants qui veulent retranscrire la vraie information. Le problème est que ces journaux la ont peu de moyens et donc ont du mal a trouver toute l’information. Comme exemple il y a : “La Feuille”. Aussi, les journaux puissants ont aussi des opinions politiques donc ils modifient l’information et donnent leur point de vue en fonction de leurs pensées. Exemple: “Le figaro”. Pour conclure, cet article nous montre qu’on ne peut pas croire toutes les informations donnés par ces journaux très puissants, et qu’il faut modifier ses sources pour avoir des différents points de vue de l’actualité car cela permettra donc de pouvoir créer son propre point de vue. rédigé par Marie-Anne Kraft le 1 février 2009 nous apprend qu’une grande
Eliot Nader
  • 6. Eliot Nader | 2015-11-19
Aujourd’hui, il en devient plus difficile d’affirmer l’existence d'une presse indépendante. En effet, la presse française mais aussi la presse mondiale connait la rivalité et la concurrence entre une poignée de différentes entreprises de médias. Nous pourrons croire autrement d’apres la quantité énorme de titres de presse ecrite, de chaines de television, d'editeurs de livres, mais ils sont tous liés et contrôlés par les mêmes groupes industriels. Tout d’abord, ces grandes familles dépendent économiquement par leurs marches de l’Etat et donc du pouvoir politique. Par exemple, la fameuse chaîne de télévision, TF1, est en position dominante car elle représente plus d’un tiers de l'audience totale. Cette chaîne est en fait controlee par le groupe industriel Bouygues. Celui-ci dépend des contrats d’Etat, de collectivités, de construction, mais surtout du président de la Republique, le pouvoir politique principal de la France. De plus, nous pouvons aussi constater une intimidation générale dans ces entreprises industrielles. C’est le cas de l’alliance Vivendi-Lagardere, l’entreprise qui domine la télévision payante (Canal Plus, Canalsatellite): elle dépend des commandes de l’Etat dans le domaine de l’armement et de l’argent. Pour conclure, dans le monde de la presse, il existe de nombreux médias qui sont tous lies et contrôlés par des grandes entreprises de presse. Au final, la presse indépendante perd son efficacité; par conséquence, les opinions différents des informations publies deviennent de moins en moins varies. Cela menace notre démocratie.
Grace Sam
  • 7. Grace Sam | 2015-11-19
Dans le monde, la majorité des grands journaux ou chaines télévisées sont contrôlées par des grands groupes industriels (ex: Bouygues controle TF1). On peut penser qu’il y a une certaine forme de censure qui va alors être mise en place, par exemple TF1 ne dirait jamais ouvertement des critiques sur la compagnie Bouygues. Dans ce cas la, la censure fausse-t-elle l’information? Pas vraiment. Dans le cadre ou cela ne concerne que ce genre de problème mineur. Cependant si TF1 ne revele pas la verite sur bouygues dans le cas d’une information actualité importante au sujet de l’entreprise, cela fausse effectivement l’information. Cependant les journaux télévisés se doivent d’etre le plus précis possible car ils sont diffusés en permanence et ne disent pas clairement leurs opinions politiques comme le fait souvent la presse écrite. Par exemple le journal Liberation est un journal de gauche et le Figaro est un journal de droite. La même information ne sera pas traite de la même manière dans les deux journaux, ce qui peut influencer l’avis d’un lecteur non averti de l’avis politique du dit journal. Les journalistes utilisent beaucoup d’arguments persuasifs qui arrivent a nous faire passer leurs avis a travers l’information pure. Donc il faut faire preuve de vigilance quand on reçoit des informations et surtout d’esprit critique, car les informations ne sont pas toujours ce qu’elles sont.
Lou
  • 8. Lou | 2015-11-19
Je pense qu'aujourd'hui, il est très difficile de trouver des informations qui ne soient pas déformées par l'orientation politique et les relations économiques des grands groupes financiers qui les possèdent. Pour commencer, on sait que les différents journaux ont des orientations politiques officielles ( par exemple le Monde, oriente centre gauche ou le Figaro, oriente droite) mais le grand groupe qui possède le journal exerce forcement une influence sur le contenus des article et mettent en place une censure plus ou moins importante. D’après Alternative international, l’indépendance de la presse est aujourd'hui en péril, par exemple avec la décision de Nicolas Sarkozy pendant son mandat de choisir les dirigeants des principaux groupes audiovisuelles sont choisit par le gouvernement, ou avec les difficultés financières auxquelles sont confrontées la presse papier face a l'expansion des pureplayer, les poussant a demander des subventions a l’État.
Kenza
  • 9. Kenza | 2015-11-19
On ne peut pas parler d’indépendance de la presse car l'information n'est pas toujours vérifiée avant d’être publiée. La plupart des informations sont détenues par d'autres compagnies. Par exemple, Le Monde a 17% d'informations qui sont détenus. Beaucoup des informations sont également payantes. L'information donnée dépend et est influencée aussi beaucoup des actualités et des événements précédents. Beaucoup de personnes écrivent de fausses informations pour empirer ou améliorer la situation, surtout les réseaux sociaux, ou il y a beaucoup de liberté et ou les informations circulent rapidement. Dans les médias, c'est l'information la plus intéressante et la plus percutante dont on parle, même si elle n'est pas toujours a 100% vrai pour de raisons économiques et sociales. Les clivages opposes jouent également un grand rôle dans la presse quotidienne car tout le monde a une opinion différente sur un sujet. La presse des différents pays ont également pas du tout les mêmes avis et opinions sur des événements. Les journaux n'ont pas toujours le droit d'exprimer ceux qui veulent, et ont des restrictions particulières. Les compagnies qui travaillent ensemble vont également pas se critiquer entre eux, même si ils le souhaitent, donc, non, on ne peut pas parler d’indépendance de la presse au 21eme siècle.
Pablo Garcia
  • 10. Pablo Garcia | 2015-11-19
Pensez-vous que l'information aujourd'hui peut être comprise et critiquée indépendamment du contexte économique ou politique? :

De nos jours, un des moyens rapide et utile pour être informer est bien la presse. A savoir, la presse commença dans les années 1600, par le simple imprimé de quatre pages considéré comme le premier hebdomadaire , lancé par John Carolus a Strasbourg. Ce fut un lent développement ( de 1450 a 2000) pour arriver a une presse que nous connaissons tous des années 2015. En lisant un premier article de presse , rédigé par Marie-Anne Kraft, Liliane Baie, L´équipe de 1 ALM, j´ai pu apprendre que la presse dépend de deux sujets d´écriture sur lequel leurs articles s´appuient: L´Economie et La politique. Ce qui est tout a fait normal d´un point de vue informationnel, il est important d´informer la population sur ce qui ce passe dans le monde économique , politique mais aussi dans le monde en général. De mon point de vue la presse n´est qu´une question de perception et de point de vue, c´est a dire qu´une information, qu´elle vienne de n´importe quel domaine, sera toujours perçue de différentes façons selon les personnes et leur contexte ( lieu de résidence, religion, nationalité, age). Une presse politique par exemple ne sera jamais, juste et comprise a 100 %. Car si je ne m´abuse , prenons exemple de la France qui est un pays économiquement et politiquement parlant en crise , connait a ce jour un clivage antagoniste , avec le front de droite et de gauche , qui se dispute le pouvoir. Pour conclure , une presse , qu´elle vienne de n´importe quel domaine , ne dépend pas seulement de l´économie et la politique , elle peut nous informer sur le monde en général, elle sera perçue différemment selon les populations, les villes, les personnes , car pour moi l´information ne sert pas me convaincre de quelque chose , elle sert seulement à m´avertir.
Ethan A
  • 11. Ethan A | 2015-11-19
Je pense qu'il ne faut pas s'informer avec un seul journal, mais lire au moins deux journaux pour avoir deux avis différents. Car, chaque journal a son point de vue politique, donc il serait préférable de lire un journal de chaque avis politique différent. Donc non, il faut toujours prendre en compte en lisant un journal l'avis politique et son point de vue économique. Par exemple, Libération est un journal de gauche, donc toutes ses informations seront construit du point de vue socialiste et de l'autre cote il y a le Figaro qui est un journal de droites, qui lui construira ses articles sur le partie politique de droite. Il est inintéressant de lire un journal sans point de vue car un journal sans avis n'est pas de l'information, c'est pour cela qu'il faudrait lire un journal de chaque partie politique pour forger son propre opinion.
tiphaine
  • 12. tiphaine | 2015-11-19
Depuis la création d'Internet, beaucoup de personnes en profitent pour créer leurs Pure-Players. Au cours des années, les grandes compagnies, comme Time Warner aux Etats-Unis, commencent à racheter les journaux. Par exemple: TF1, contrôlé par Bouygues. Maintenant que les Pure-players existent, il y a beaucoup moins de personnes qui achètent les journaux pour regarder les informations en ligne. Nous nous savons pas si les informations sont vraies ou fausses. Comme les journaux sont contrôlés par les mêmes grandes compagnies, il n'y a presque plus de l’indépendance de la presse parce car il y a moins de journaux différents et donc moins d'opinions et d'informations différentes. On ne peut pas tout croire ce que dit l'Internet.

Tiphaine et Emma

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau